Aller au contenu principal
Engrais

OCP ouvre
des perspectives au Niger

Par Cédric Gouverneur - Publié en août 2022
Share
Niamey, sur le fleuve Niger. SHUTTERSTOCK
Niamey, sur le fleuve Niger. SHUTTERSTOCK

Cet immense pays sahélien, avec une forte croissance démographique, est confronté à une crise alimentaire majeure, aggravée par l’insécurité et le conflit en Ukraine.

Une délégation d’OCP Africa, filiale du Groupe OCP, conduite par Mohamed Hettiti (vice-président Afrique de l’Ouest) et Mohammed Benzekri (directeur Afrique de l’Ouest), a été reçue le 17 juin à Niamey par le Premier ministre nigérien Ouhoumoudou Mahamadou. Objectif : soutenir la production agricole du pays en le dotant d’une usine de production d’engrais. Une question essentielle, stratégique, pour le Niger, confronté à un déficit alimentaire chronique. La production agricole brute par habitant est la plus faible depuis deux décennies, dans un contexte aggravé par l’insécurité djihadiste, la sécheresse amplifiée à cause du réchauffement climatique, ainsi que le conflit, depuis mars, entre l’Ukraine et la Russie, importants exportateurs de blé. Le nombre de Nigériens en insécurité alimentaire a doublé en un an, atteignant 2,5 millions. Et ce chiffre pourrait grimper à 3,6 millions en août. Le pays sahélien de 24 millions d’habitants connaît la plus forte croissance démographique au monde et voit donc ses besoins sans cesse augmenter. Les difficultés d’approvisionnement en engrais pourraient être durablement palliées par le projet d’usine du leader mondial des engrais phosphatés, présent également dans le domaine de la réorganisation et de la dynamisation des filières agricoles. Le groupe marocain, à travers OCP Africa, opère aussi dans 16 pays du continent : Sénégal, Côte d’Ivoire, Bénin, Nigeria, Ghana… 

Dans la même rubrique

Derrière son image glamour, la principauté est aussi un vivier d’entrepreneurs. Qui regardent vers le continent.

Publié en août 2022

En jouant « local » et « international », les plates-formes et la télévision payante conquièrent de plus en plus d’abonnés sur le continent.

Publié en août 2022

Membre du panel international d’experts sur les systèmes alimentaires durables, le chercheur au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) souligne l’importance des facteurs structurels dans l’actuelle crise alimentaire.

Publié en août 2022