Aller au contenu principal
Start-up

OPay, nouvelle perle de la finance

Par Jean-Michel Meyer - Publié en octobre 2021
Share

Avec la start-up de paiements en ligne, la fintech africaine tient une nouvelle licorne, ces jeunes pousses valorisées à plus de 1 milliard de dollars.

Le débat anime le monde de la finance sur le continent. La plate-forme de paiements électroniques OPay est-elle une start-up africaine ? Difficile à dire. La jeune pousse illustre presque de manière caricaturale les effets de la mondialisation. Il faudra s’y faire. Jugez plutôt. Connue dans la capitale pour ses motocyclistes de livraison qui traversent Lagos, OPay s’est développée au Nigeria. Fondée en 2018, elle a été incubée auprès de la société technologique norvégienne Opera, dont le directeur général est le milliardaire chinois Yahui Zhou. « Nous voulons être la puissance qui aide les marchés émergents à atteindre un développement économique plus rapide », explique-t-il.

l’entreprise s’est développée au nigeria. DR
l’entreprise s’est développée au nigeria. DR

L’histoire ne s’arrête pas là. La plate-forme de paiements électroniques, qui affirme réaliser aujourd’hui 3 milliards de dollars de transactions par mois, a réussi en août une levée de fonds de 400 millions de dollars, la valorisant à plus de 2 milliards de dollars et la hissant au rang de dernière licorne africaine en date. Il s’agit de la plus importante levée de fonds sur...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

La croissance économique revenue, les GAFAM américains renouent avec une stratégie offensive en Afrique. Google ouvre le bal avec un investissement de 1 milliard de dollars sur cinq ans.

Publié en novembre 2021

La pandémie a lourdement pénalisé la distribution de films en salles. Mais le Covid-19 a aussi accéléré la révolution digitale d’une industrie qui retrouve un nouveau souffle.

Publié en novembre 2021

Les caisses vides après la chute du cours du pétrole et surendetté, l’État cherche des appuis pour se renflouer et relancer son économie.

Publié en novembre 2021