Aller au contenu principal
Finances

Vers un rebond des banques en 2022 ?

Par Jean-Michel Meyer - Publié en mai 2021
Share
img
Le siège social de la Banque nationale d’Égypte, au Caire. SHUTTERSTOCK

La pandémie a fait perdre de 23 % à 33 % de revenus aux caisses africaines. Elles pourraient retrouver leur niveau d’activité l’an prochain et leur rentabilité d’ici 2024.

Une douche froide. Sous l’effet de la pandémie, le cabinet de conseil américain McKinsey a révélé dans une étude datant de la fin mars que les banques africaines pourraient perdre entre 23 % et 33 % de leurs revenus entre 2019 et 2021, les établissements étant affectés « par des pertes de crédit en cascade et une demande incertaine ». Se basant sur les données des banques au Kenya, au Maroc, au Nigeria et en Afrique du Sud, McKinsey note toutefois « que l’impact de la pandémie sur les banques en 2020 a été moins grave que prévu initialement[…]. Cela pourrait signaler une reprise plus rapide pour le continent ».

Dans la perspective d’un virus contenu et d’une croissance mondiale retrouvée en 2021, McKinsey estime également que « les revenus des banques africaines pourraient rebondir à celui d’avant la crise dès 2022 », tandis qu’une reprise plus lente et une réponse sanitaire moins efficace repousseraient cet objectif en 2023. Mais...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Sous l’impulsion de son président, qui s’est rendu 28 fois sur le continent depuis 2003, la Turquie affiche l’objectif de doubler le volume de ses échanges commerciaux, pour les hisser à 50 milliards de dollars dans les années à venir.

Publié en mai 2021

Madrid a lancé le plan « Focus Afrique 2023 » en mars dernier. Renforcer les liens commerciaux et freiner l’immigration. C’est le message porté par le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, en visite en Angola et au Sénégal les 8 et 9 avril derniers.

Publié en mai 2021

Prisées par les investisseurs, les sociétés technologiques du secteur médical ont vu leur capital croître de 257 % en un an.

Publié en mai 2021