Aller au contenu principal
Pouvoirs

Voyage dans l'autre France

Par Cédric Gouverneur Emmanuelle Pontié Astrid Krivian - Publié en mai 2022
Share

​​​​​​​

L’Assemblée nationale française, où siègent 577 députés. SHUTTERSTOCK
L’Assemblée nationale française, où siègent 577 députés. SHUTTERSTOCK

L’extrême droite navigue sur le sentiment de déclassement, d’anxiété identitaire, d’incompréhension des changements du monde. Sans véritables réponses politiques et sociales, la prise du pouvoir par les «populistes», un jour ou l’autre, dans cinq ou dix ans, ne relève plus de la science-fiction.

C’est devenu la routine : pour la troisième fois en deux décennies, l’extrême droite s’est hissée au second tour de l’élection présidentielle française. Et pour la troisième fois, le « tout sauf Le Pen » a fonctionné, malgré l’abstention de nombre d’électeurs de Jean-Luc Mélenchon, frustrés que le leader de La France insoumise doive se contenter de la troisième marche du podium. Absente du second tour, la gauche espère se rattraper aux élections législatives des 12 et 19 juin prochains, et imposer une cohabitation au président tout juste réélu. Elle n’est pas la seule, puisque le Rassemblement national (RN) sera lui aussi bien présent… Emmanuel Macron l’emporte donc, mais avec « seulement » 58,55 % des suffrages, contre 41,45 % pour Marine Le Pen. Scrutin après scrutin, l’écart se resserre. En 2017, le candidat d’En marche avait engrangé deux fois plus de voix que celle du Front national...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Le septentrion du pays, qui partage de longues frontières avec le Burkina Faso et le Mali, est exposé aux attaques de groupes terroristes djihadistes. L’État s’investit sur le plan économique, accentue le quadrillage militaire et le contact avec les populations. Reportage au plus près de ces hommes déployés sur un terrain dangereux.

Publié en novembre 2022

Trente ans après la chute de l’apartheid, le pays affronte des crises multiples : croissance faible, énergie rare, criminalité record, corruption, persistance des inégalités sociales héritées de la ségrégation… Le rêve d’une « nation arc-en-ciel » prospère s’éloigne chaque jour un peu plus.

Publié en novembre 2022

Elle est désormais 2e  mondiale, niveau jamais atteint par une joueuse de tennis africaine, arabe, musulmane. Elle est devenue un véritable phénomène de société en Tunisie. Et aussi un exemple pour de nombreuses jeunes filles aux quatre coins de la planète. Reste à gravir une nouvelle marche. Enfin cette victoire dans un tournoi du Grand Chelem.

Publié en octobre 2022