Aller au contenu principal
Les 20 questions

Abdoulaye Nderguet

Par Astrid Krivian - Publié en mai 2022
Share
Abdoulaye Nderguet. PASCAL TRÉHET
Abdoulaye Nderguet. PASCAL TRÉHET

Surnommé le ROSSIGNOL DU TCHAD, il fait vibrer les racines africaines du blues avec les musiciens du BEX’Tet. Une voix puissante et apaisante.

​​​​​​​1 Votre objet fétiche ?

Une radio, pour rester en éveil, relié au monde, même la nuit.

2 Votre voyage favori ?

Le retour aux sources dans mon village à Bedaya, au sud du Tchad. Je m’y rends en voiture, puis je finis le trajet à pied ou en charrette à boeufs.

3 Le dernier voyage que vous avez fait ?

Une tournée africaine : Lomé, Ouagadougou, Conakry, Bamako, Kinshasa, Kisangani, Luanda et N’Djamena.

4 Ce que vous emportez toujours avec vous ?

Mon chapeau.

5 Un morceau de musique ?

« Carmina Burana », de Carl Orff. En me désignant la porte de l’enfer, il me rappelle à quel point la vie est précieuse et fragile.

6 Un livre sur une île déserte ?

Au Tchad sous les étoiles, de Joseph Brahim Seid. Il montre la beauté du désert parsemé d’oasis, telles des îles perdues.

7 Un film inoubliable ?

Dune, de Denis Villeneuve. Une alerte sur la cause du dérèglement climatique, dont nous ressentons déjà les effets.

8 Votre mot favori ?

« Rêve », car il permet de transformer le monde. C’est la porte de l’espoir, l’horizon de nos enfants.

9 Prodigue ou économe ?

J’aime à m’engager pour l’avenir. Pour cela, il faut savoir s’investir, sans dépenser pour dépenser.

10 De jour ou de nuit ?

De jour pour mes obligations – je me lève tôt. Et de nuit pour mes inspirations, quand je compose et écris.

11 Twitter, Facebook, e-mail, coup de fil ou lettre ?

Facebook, alias « Face de bouc » [rires] ! La communauté est très active, et je réponds à tous mes amis.

12 Votre truc pour penser à autre chose, tout oublier ?

Regarder un film de science-fiction. On s’évade ainsi de la dictature du quotidien.

13 Votre extravagance favorite ?

La marche ! En ville, les gens se demandent pourquoi je ne me déplace pas en voiture. Mais j’aime le contre-pied.

14 Ce que vous rêviez d’être quand vous étiez enfant ?

Éleveur. Ce désir ne m’a pas quitté. J’élevais des chèvres à 10 ans. Puis la guerre a éclaté, et j’ai perdu mon bétail.

15 La dernière rencontre qui vous a marqué ?

L’un de mes oncles paternels, au village. Du haut de ses 92 ans, il tissait le séko, une clôture circulaire en paille fixée sur du bois. Pourrais-je faire la même chose à son âge ?

16 Ce à quoi vous êtes incapable de résister ?

La viande grillée.

17 Votre plus beau souvenir ?

La première fois que mon papa nous a emmenés au village.

18 L’endroit où vous aimeriez vivre ?

Addis-Abeba sonne dans ma tête comme un jardin enchanté.

19 Votre plus belle déclaration d’amour ?

Les retrouvailles avec ma femme et mes enfants, après un éloignement professionnel.

20 Ce que vous aimeriez que l’on retienne de vous au siècle prochain ?

Que j’étais un acteur pour la paix dans le monde. Je viens en effet d’être nommé ambassadeur pour la paix au Sahel par l’ONG Afric’ompetence.

Dans la même rubrique

Les 23, 24 et 25 juin au Sofitel d’Abidjan, le Compendium des compétences féminines de Côte d’Ivoire (COCOFCI) fête son 10 e anniversaire. Récompensé par l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le Compendium a été fondé par Euphrasie Kouassi Yao. Ancienne ministre, conseillère spéciale du président Ouattara chargée du genre, elle répond à nos questions.

Publié en juin 2022

Entre deux tournages pour Netflix et un blockbuster à Hollywood, le héros star de Lupin revient à ses sources sénégalaises dans un rôle historique en langue peule…

Publié en juin 2022

Un nouveau roman sur la condition des femmes au Sahel, par la militante que la presse camerounaise surnomme « LA VOIX DES SANS-VOIX ».

Publié en juin 2022