Aller au contenu principal
Finance

Ça bouge dans le mobile banking

Par Jean-Michel Meyer - Publié en décembre 2021
Share
Logo Wave
Logo Wave

La fintech californienne Wave connaît un succès grandissant sur le continent avec une politique tarifaire qui déstabilise les acteurs en place.

​​​​​​​Après le Sénégal, la start-up californienne de finance digitale Wave tente de faire exploser le marché du mobile banking en Côte d’Ivoire. Son arme de destruction massive : les prix bas. Fondée en 2011 dans la Silicon Valley, la start-up qui a un pingouin pour mascotte opère exclusivement en Afrique. Elle s’appuie sur un business model accrocheur : « Permettre à tous d’avoir accès aux services financiers sans difficultés et sans conditions. » L’entreprise s’appuie sur une application mobile simplifiée, reposant sur l’interopérabilité entre opérateurs. Selon Wave, « les transactions financières sont aussi simples que d’envoyer un SMS ». Surtout, elle applique des frais fixes de 1 % sur les transferts d’argent et garantit la gratuité des autres prestations (paiements de factures, dépôt et retrait d’argent, achat de crédit téléphonique, etc.), reportant, à la différence de ses concurrents, les frais sur les entreprises. Du jamais vu !

La pression est particulièrement forte sur le leader ouest-africain Orange, qui détient 55 % du marché de la téléphonie mobile au Sénégal et 40,5 % en Côte d’Ivoire. Arrivée au...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Le géant marocain des phosphates a signé un partenariat stratégique avec les autorités pour développer les chaînes de valeur agricoles dans le pays.

Publié en mai 2022

L’explosion des cours ouvre des perspectives nouvelles, notamment en matière d’industrialisation. En particulier pour tous les minerais concernés par les exigences du développement durable.

Publié en mai 2022

La flambée des cours des matières premières et les sanctions frappant la Russie pourraient bénéficier, à terme, au secteur minier africain.

Gaz, pétrole, blé, métaux… Le cours des matières premières s’est envolé avec la guerre en Ukraine. L’indice London Metal Exchange (LME), qui regroupe les cotations des métaux, avait déjà bondi de 30 % en un an en raison de la reprise économique post-Covid.

Publié en avril 2022