Aller au contenu principal

Le best of

Share
AMEL TOPPIN/THE FORBES COLLECTION

Il est le cofondateur de mPharma, un grossiste en médicaments en quelque sorte, qui préfigure le monde de demain, qui cherche à disrupter le marché sur le continent. Afin de pouvoir rendre les produits accessibles au plus grand nombre. La structure, installée à Accra, au Ghana, centralise les commandes d’un vaste réseau de pharmacies et de distributeurs présents dans plusieurs pays (Ghana, Nigeria, Kenya, Ouganda, Gabon, Rwanda…). Elle peut ainsi muscler sa marge de manœuvre et de négociation avec les géants mondiaux du secteur, peu connus pour leur générosité. Formé aux États-Unis, personnalité reconnue dans le monde entier sur les questions pharmaceutiques, il rêve de pouvoir atteindre les communautés les plus reculées ou les plus isolées. La digitalisation du processus devrait faciliter cette ambition ; et les financiers suivent avec un certain enthousiasme. 

Publié en décembre 2022
ANDREW CABALLERO-REYNOLDS/BLOOMBERG VIA GETTY IMAGES

INGÉNIEUR FORMÉ EN ALGÉRIE puis aux États-Unis, il a travaillé huit ans en Californie, au sein du groupe informatique Intel. Fort de cette expérience, il fonde, en 2014, une première start-up, InSense, spécialisée dans les nanocapteurs de mouvement. Puis, en 2017, une seconde, Yassir, plate-forme de VTC et de livraison à domicile. Le succès est foudroyant : la société revendique 3 millions d’utilisateurs au Maghreb, en France et au Canada notamment, et la création d’environ 40 000 emplois indirects (principalement des chauffeurs et des livreurs). Après être parvenu à lever plus de 67 millions de dollars auprès d’une trentaine d’investisseurs – dont de nombreux Américains –, le patron de 45 ans entend développer Yassir sur le continent, notamment en Égypte, en Côte d’Ivoire, au Nigeria et en Afrique du Sud.

Publié en décembre 2022
BRUNO LEVY/DIVERGENCE-IMAGES

Homme le plus riche d’Afrique selon le magazine Forbes, avec une fortune estimée par Bloomberg à plus de 19 milliards de dollars, ami de Bill Gates et du chanteur Bono, le magnat philanthrope de 65 ans, propriétaire du conglomérat nigérian Dangote, fourmille de projets. Sa méga-raffinerie de Lekki, près de Lagos, doit entrer en production en ce début d’année et mettre fin à l’insupportable paradoxe du Nigeria, pays exportateur de pétrole brut… mais importateur de carburant. Il a également annoncé fin 2022 la création de 300 000 emplois dans la filière sucrière, grâce à 700 millions de dollars de nouveaux investissements injectés dans le secteur. Invité en septembre à Nairobi pour l’investiture du nouveau président, William Ruto, le milliardaire a également relancé son projet de bâtir une cimenterie géante au Kenya.

Publié en décembre 2022
logo
magazines magazines magazines magazines
DR

C’est la fille du président-fondateur de la florissante entreprise sénégalaise Sedima, dont elle est la directrice générale (DG) depuis 2016. Née à Pikine, en 1984, elle commence très tôt à travailler, durant ses vacances, dans le groupe familial, spécialisé dans le secteur avicole, l’agrobusiness et l’immobilier. Puis, elle part étudier au Canada, où elle obtient un master 1 en économie, et poursuit son cursus à Paris, d’où elle revient avec un master 2 en management international de projets et NTIC, ainsi qu’un Executive MBA en communication à Sciences Po. En 2009, elle entre à Sedima, et y occupera différents postes avant d’en prendre la direction. Elle n’hésite pas à investir, à diversifier les activités en y incluant la minoterie. Elle met aussi en place l’abattoir le plus moderne d’Afrique subsaharienne et déploie des filiales dans la sous-région. Mariée et mère de trois enfants, madame la DG dirige pas moins de 780 collaborateurs. Arrivée dans le top 3 de la 9 e édition du classement Choiseul des meilleurs chefs d’entreprise de moins de 40 ans du continent, elle est même numéro 1 du palmarès Afrique de l’Ouest

Publié en décembre 2022
DR

Sa START-UP, InstaDeep, fondée en 2014 avec une amie d’enfance, Zohra Slim, s’est imposée comme l’un des leaders dans le secteur de l’intelligence artificielle (IA) « décisionnelle », c’est-à-dire qui aide les entreprises dans leurs prises de décision. La société, qui a réalisé une levée de fonds de 100 millions de dollars en janvier 2022, compte notamment parmi ses clients Google, BioNTech (pionnier des vaccins à ARN messager), le gouvernement émirati et l’entreprise de chemin de fer Deutsche Bahn. Le Tunisien de 46 ans, diplômé de la prestigieuse école française d’ingénieurs Polytechnique, aspire à faire d’InstaDeep le chef de file africain de l’IA, qui « va avoir un impact encore plus grand que celui d’Internet », et à « soutenir le développement humain, au bénéfice de tous ».

Publié en décembre 2022

Peinture, sculpteur, vidéaste, le New-Yorkais d’origine nigériane utilise magistralement la rhétorique visuelle dans les champs de l’héroïque et du sublime pour célébrer les personnes noires. Premier Afro-Américain à avoir peint, en 2018, le portrait officiel d’un président des États-Unis, il s’est pris de passion pour Dakar, capitale du Sénégal. Il y a inauguré une luxueuse résidence artistique, qui est l’un des cœurs battants de la ville : Black Rock Senegal. Elle est gérée par une fondation qui, à travers des partenariats, des programmes variés et la promotion des échanges avec les communautés locales, veut redéfinir le rôle culturel du continent. L’artiste a aussi rénové la maison Douta Seck, dans la Médina, avec le soutien de l’ambassade américaine : il en a fait un spot majeur de la Biennale et ambitionne qu’elle devienne le premier tiers-lieu de création du pays, en partenariat avec l’État, pour promouvoir la culture à tous les niveaux

Publié en décembre 2022

Un architecte peut peser sur les changements sociaux, politiques et économiques. Cette conviction et la constante recherche culturelle, esthétique et technique qui l’animent ont fait de Mariam Issoufou Kamara l’une des bâtisseuses les plus influentes de sa génération. Née en France, à SaintÉtienne, en 1979, elle grandit au Niger et obtient ses diplômes à Washington avant d’ouvrir son cabinet, à Niamey, en 2014. Avec Atelier Masomi, elle réinterprète l’héritage culturel pour livrer des projets adaptés et durables, comme la transformation du marché régional de Dandaji, qui revitalise l’économie locale et offre une agora aux habitants. Plus incline à parler de son amitié avec David Adjaye (photo ci-contre) que de ses liens familiaux avec l’ancien président du Niger, elle pense surtout à ses chantiers à venir, comme le musée sénégalais du patrimoine africain, le Bët-bi, ou son projet de centre culturel à Niamey.

Publié en décembre 2022

C’est le « LAWYER », l’avocat de notre liste. Il a longtemps fait, pendant près de dix-sept ans, les beaux jours de la maison américaine Orrick, avant une séparation brutale, en mars 2019. Depuis, et c’est donc plutôt rapide, l’homme de loi a fait un sacré chemin. Asafo & Co, qu’il crée dans la foulée, s’est imposé comme le premier cabinet conseil réellement panafricain. « Asafo » évoque le nom des guerriers chargés de protéger l’empire du Ghana au XIX e siècle. Pascal Agboyibor a de qui tenir : son père, avocat lui-même et homme politique engagé, fut Premier ministre du Togo. Paris reste la plaque tournante de l’organisation, mais Asafo a des équipes installées aux quatre coins du continent, à Nairobi, Abidjan, Casablanca… Un partnership a été monté avec Lawtons Africa à Johannesbourg, et tout récemment une antenne a été ouverte à Washington. De là à voir naître un cabinet à vocation mondiale et d’origine africaine, il n’y a qu’un pas…

Publié en décembre 2022

Nommé par la revue américaine Time Magazine dans sa liste 2020 des 100 personnalités les plus influentes dans le monde, l’homme d’affaires et économiste nigérian, promoteur de l’afrocapitalisme, fêtera en mars ses 60 ans. Lancée en 2015, son organisation philanthropique, la Tony Elumelu Foundation, s’était donné pour objectif l’accompagnement de 10 000 entrepreneurs et start-up en une décennie. Fin 2022, elle revendique déjà 15 847 chefs d’entreprise aidés (dont 6 300 femmes) et un total de plus de 400 000 emplois créés sur tout le continent. En 2019, la fondation et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) ont conclu un partenariat afin de soutenir au moins 10 000 entrepreneurs au Mali, avec l’ambition « de résoudre les racines économiques de la crise » sociale et sécuritaire que traverse le pays du Sahel.

Publié en décembre 2022

Son intuition est forte, l’avenir en Afrique, ce sont aussi les industries de la mode et du luxe. En associant les talents, en impliquant les filières, en s’appuyant sur une tradition de savoir-faire. Suivant une carrière dans le milieu particulièrement exigeant de la banque d’affaires internationales (« J’étais la plus jeune, souvent la seule femme, et de toute façon la seule Africaine »), elle voyage de Paris à Londres (avec Lehman Brothers), puis à Abidjan avec le fonds Amethis. Elle découvre l’importance du secteur des industries culturelles et décide de se lancer en solo. En avril 2021, elle lance Birimian Ventures, une société d’investissement qui soutient les marques de luxe et haut de gamme du patrimoine africain. Objectif : sélectionner des projets, des créateurs, leur apporter financement, savoir-faire et conseils. Un mix audacieux et ambitieux entre l’art et le « trade ». L’aventure ne fait que commencer…

Publié en décembre 2022

Il est jeune, 38 ans, il est le fondateur de Studely, une start-up à la fois innovante et nécessaire pour des milliers d’autres jeunes. Elle accompagne les étudiants africains qui souhaitent poursuivre leur scolarité en Europe. Et demain en Inde, en Chine ou ailleurs ! La société prend en charge la gestion des aspects administratifs, financiers, le cantonnement des fonds pour obtenir un visa… Bref, un atout considérable lorsque l’on connaît le parcours du combattant que cela peut représenter. Ce natif de Douala, au Cameroun, s’est inspiré de sa propre expérience pour mettre en place son service. La fintech offre également à des élèves partis en court séjour de se bancariser. En mai 2022, Studely franchissait une étape majeure en proposant une solution financière en partenariat avec des acteurs bancaires européens et Mastercard. L’entreprise permet aux étudiants de recevoir des dépôts dans leur État d’origine, et de les utiliser à moindre coût dans le pays de destination.

Publié en décembre 2022