Aller au contenu principal
Rencontre

Femi et Made Kuti
« Le sens de notre heritage »

Par Astrid Krivian - Publié en décembre 2021
Share
 Paris, le 18 novembre  dernier.AMANDA ROUGIER
 Paris,  le 18 novembre dernier.AMANDA ROUGIER

Le fils et le petit-fils de Fela sortent un double album, Legacy +. Avec ce dialogue familial, les musiciens nigérians perpétuent la tradition militante de l’afrobeat, inventé par leur illustre aîné. Entretien croisé.

L’esprit de cet album est placé sous l’égide des ancêtres, de la filiation, scellant une tradition musicale et spirituelle. Legacy + réunit le nouvel opus de Femi Kuti, Stop the Hate, et le premier de son fils Made, For(e) ward. Chacun apporte sa pierre à l’édifice de l’afrobeat, legs de Fela Anikulapo Kuti, cocktail musical jubilatoire couplé de textes conscients. Tous deux en proposent une vision qui leur est propre, redessinant ainsi les contours de cette musique unique en son genre. Reprenant le flambeau de son père, fervent défenseur de la justice sociale et du panafricanisme, Femi dénonce inlassablement dans son œuvre la corruption des élites, l’impérialisme, les inégalités qui minent le Nigeria et, plus largement, le monde. Né en 1996, Made a intégré l’orchestre paternel, The Positive Force, dès son plus jeune âge. Multi-instrumentiste (basse, trompette, saxophone, batterie, piano…), il a, comme son grand-père Fela, étudié la composition au Trinity College de Londres. S’il évolue à Lagos avec son propre...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Les rencontres Cartooning for Peace and Democracy réunissent à Nairobi, du 6 au 29 mai, des dessinateurs de presse, venus d’Afrique et du monde entier .

Publié en mai 2022

L’impact du réchauffement climatique s’amplifie sur le continent. Le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, publié le 4 avril, nous empresse d’agir afin d’inverser la tendance avant 2025. Ce qui laisse environ un millier de jours pour se retrousser les manches… La bonne nouvelle est que des solutions existent. Et que l’Afrique dispose de nombreux atouts pour les déployer.

Publié en mai 2022

Dans son essai Marianne face aux faussaires, l’écrivaine franco-sénégalaise s’élève contre la dérive du débat politique en France. Elle déconstruit le discours des identitaires et rappelle les valeurs humanistes, universelles.

Publié en mai 2022