Aller au contenu principal
Tunisie

Kaïs Saïed
Le nouveau Raïs

Par Zyad Limam - Publié en octobre 2021
Share

Il a pris les pleins pouvoirs, bien décidé à changer le cours de la révolution, à lutter contre la corruption, à instaurer une démocratie du peuple. Un chemin solitaire, assumé et risqué dans un pays à la recherche d’un nouvel équilibre. Et en proie à d’immenses difficultés économiques.

Kaïs Saïed. NICOLAS FAUQUÉ/IMAGES DE TUNISIE/ABACA
Kaïs Saïed. NICOLAS FAUQUÉ/IMAGES DE TUNISIE/ABACA

Atypique dans son accession à Carthage, Kaïs Saïed remporte la présidentielle de 2019 avec 72,71 % des suffrages ; sans soutien partisan, le juriste à la retraite puise sa légitimité dans une popularité croissante. En tête de file des candidats populistes, Kaïs Saïed s’est imposé avec le slogan « Le peuple veut » et une campagne de proximité et d’écoute de la population. Kaïs Saïed n’est pas un inconnu, il est familier des plateaux de télévision où il livre avec un phrasé syncopé ses analyses sur des thèmes constitutionnels. Il assure que l’écoute des revendications des Tunisiens et le sentiment que la révolution n’a pas atteint ses objectifs ont motivé sa candidature. Les résultats du scrutin sont éloquents ; les Tunisiens ont écarté le sulfureux Nabil Karoui et choisi Kaïs Saïed et sa solide réputation d’intégrité. Pourtant, le locataire de Carthage n’a pas de programme précis...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article
AM TV : Toutes nos vidéos

Dans la même rubrique

C’est, dit-on, le pays le plus développé du continent, une exception démocratique aussi, très british. À la source de cette réussite rare, les fameux diamants, exploités en partenariat avec le conglomérat De Beers. Enquête sur cet eldorado africain et les limites du modèle.

Publié en octobre 2021

Le Parti communiste chinois fête cette année ses 100 ans. À sa tête, Xi Jinping, qui affirme chaque jour un peu plus une politique autoritaire, centralisatrice, une mise au pas des contestations, des puissances d’argent, des barons de la tech, au bénéfice de la lutte contre les inégalités. Tout en affirmant la puissance géopolitique de l’Empire du milieu. Un formidable changement de cap qui n’est pas sans risque.

Publié en octobre 2021

Elle est passée derrière la caméra pour un premier documentaire sur l’exil, l’identité. Un chemin sur la trace des grands-parents paternels et sur les racines algériennes de la famille. Interview croisée avec son artiste de père.

Publié en octobre 2021