Aller au contenu principal
Jazz

Kokoroko ,
Fièvre collective

Par Sophie Rosemont - Publié en août 2022
Share
Kokoroko.VICKY GROUT
Kokoroko.VICKY GROUT

Ils sont huit et dynamisent la scène Londonienne depuis quelques saisons.

KOKOROKO, Could We Be More, Brownswood Recordings/Bigwax.DR
KOKOROKO,Could We Be More,Brownswood Recordings/Bigwax.DR

C’est autour de la trompettiste Sheila Maurice-Grey que s’active ce groupe aux larges latitudes, devenu l’un des nouveaux grands espoirs de la scène londonienne grâce au single «Abusey Junction », paru en 2018. Ce premier album résume tout ce que l’on attendait de Kokoroko : un mélange à fois subtil et foisonnant de jazz, de highlife et de soul tendance seventies. Rajoutons-y une touche d’afrobeat, et le tour est joué : Could We Be More n’a pas besoin de grands discours pour raconter une multitude d’histoires, des Caraïbes à l’Angleterre, sans oublier le terreau artistique et fondateur de l’Afrique de l’Ouest. Aux percussions, Onome Edgeworth garde la cadence et varie les rythmes, tout comme le batteur Ayo Salawu ou la saxophoniste Cassie Kinoshi. Quant à la pochette, elle mérite d’être encadrée, pendant que le vinyle tourne en boucle sur nos platines…

Dans la même rubrique

Un pharaon noir, un petit sauvage auvergnat et une princesse ottomane: le père de Kirikou nous livre de nouveaux RÉCITS SOMPTUEUX, avec la voix d’Aïssa Maïga en conteuse d’aujourd’hui…

Publié en octobre 2022

L’Atelier Maloukti revisite les CÉRAMIQUES MAROCAINES pour créer des objets entre tradition et contemporain.

Publié en septembre 2022

Le style unisexe de ce label kényan restitue des IDENTITÉS CULTURELLES UNIQUES dans des tenues pour le quotidien.

Publié en septembre 2022