Aller au contenu principal
Dialogue

Patrick Chamoiseau
« Faire de sa vie une beauté dans tous les sens du terme »

Par CATHERINE FAYE - Publié en janvier 2023
Share
RAPHAEL GAILLARDE/GAMMA RAPHO
RAPHAEL GAILLARDE/GAMMA RAPHO

Trente ans après son prix Goncourt pour Texaco, cet écrivain majeur de la Caraïbe, principalement connu pour son travail sur la langue créole, interroge la question de la transmission dans le monde contemporain.

Un éclaireur. C’est le mot qui vient à l’esprit à l’évocation de Patrick Chamoiseau. En perpétuelle reconnaissance sur les chemins de la langue, de l’état poétique et de la mémoire, ce natif de Martinique explore sans trêve les tissus de l’humain, la texture du monde. Sa douceur, que l’on pourrait qualifier de primordiale, répond inlassablement à ce sourire qui le caractérise. Comme une révérence joyeuse, un combat paisible, pour nous dire l’intime et le politique, la pensée et les émotions, dans des textes inclassables, à la fois sensibles et puissants. Une manière d’aller au rêve et d’élargir nos horizons. Maintes fois récompensé, cet écrivain engagé dans de grandes causes humanitaires, dont la reconnaissance de l’esclavage comme crime contre l’humanité, s’est essayé à tous les genres. Si son premier roman, Chronique des sept misères, témoignait, en 1986, de la destruction d’une culture par l’irruption du rationalisme, Le Vent du nord dans les fougères glacées, paru en octobre dernier, se lance sur les traces improbables...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Avec sa volonté de sensibiliser et marquer profondément le public, cette artiste nigériane de renommée internationale met au cœur de sa pratique l’environnement et les relations humaines.

Publié en janvier 2023

Son premier long-métrage de fiction confirme sa maturité de cinéaste. Avec Sous les figues, qui représentera la Tunisie aux Oscars, elle raconte les rêves et les désillusions d’une jeunesse rurale.

Publié en janvier 2023

C’est sans doute grâce à la fascination de sa mère pour l’écriture qu’il est devenu homme de lettres. Avec son roman autobiographique, l’auteur camerounais rend un vibrant hommage à celle dont le regard protecteur l’accompagne encore.

Publié en janvier 2023