Aller au contenu principal
Rencontre

Pierre Audin
Au nom du Père

Par Luisa Nannipieri - Publié en octobre 2022
Share
ROSA MOUSSAOUI/L’HUMANITÉ
ROSA MOUSSAOUI/L’HUMANITÉ

Maurice Audin, jeune militant communiste pour l’indépendance de l’Algérie, fut assassiné en 1957 par l’armée française. Sa femme a mené un combat acharné pour la vérité. Son fi ls Pierre nous replonge au cœur de cette époque sombre, avec un œil rivé sur le futur d’un pays qui est aussi le sien.

L’Algérie vient de fêter ses 60 ans d’indépendance, et la mémoire commune autour de la guerre et de son héritage ne cesse de se construire. Parmi les histoires devenues des symboles de cette période et de ses horreurs, il y a celle de Maurice Audin. Le 11 juin 1957, le mathématicien et militant communiste de 25 ans est arrêté à Alger par l’armée française. Il est torturé pendant des jours, puis tué. Son corps ne sera jamais retrouvé. Dès sa disparition et pendant le restant de sa vie, sa femme, Josette Audin (décédée en 2019), s’est battue pour le retrouver, faire reconnaître la vérité et que ses assassins soient condamnés. Un combat long de presque soixante-deux ans qui a amené le président Emmanuel Macron à admettre officiellement la responsabilité de la France dans la mort de son mari et à lui demander pardon, le 13...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Le septentrion du pays, qui partage de longues frontières avec le Burkina Faso et le Mali, est exposé aux attaques de groupes terroristes djihadistes. L’État s’investit sur le plan économique, accentue le quadrillage militaire et le contact avec les populations. Reportage au plus près de ces hommes déployés sur un terrain dangereux.

Publié en novembre 2022

Trente ans après la chute de l’apartheid, le pays affronte des crises multiples : croissance faible, énergie rare, criminalité record, corruption, persistance des inégalités sociales héritées de la ségrégation… Le rêve d’une « nation arc-en-ciel » prospère s’éloigne chaque jour un peu plus.

Publié en novembre 2022

Elle est désormais 2e  mondiale, niveau jamais atteint par une joueuse de tennis africaine, arabe, musulmane. Elle est devenue un véritable phénomène de société en Tunisie. Et aussi un exemple pour de nombreuses jeunes filles aux quatre coins de la planète. Reste à gravir une nouvelle marche. Enfin cette victoire dans un tournoi du Grand Chelem.

Publié en octobre 2022