Aller au contenu principal
Jazz

Sandra NKaké et Jî Drû
Désir de connexions

Par Sophie Rosemont - Publié en novembre 2021
Share
De gauche à droite, Jî Dru, Sandra Nkaké, accompagnés de la chanteuse Marion Rampal. - SEKA (2)
De gauche à droite, Jî Dru, Sandra Nkaké, accompagnés de la chanteuse Marion Rampal. - SEKA (2)

Né du BESOIN DE FÉDÉRER autour de la musique durant le premier confinement de 2020, Tribe From The Ashes nous fait voyager dans une nouvelle dimension poétique.

LA CHANTEUSE MARION RAMPAL, les saxophonistes Nathalie Ahadji et Thomas de Pourquery, la violoniste Anne Gouverneur, le pianiste Jean-Phi Dary… Ils sont une quinzaine à entourer Sandra NKaké et Jî Drû. La chanteuse et comédienne franco-camerounaise s’est alliée avec le flûtiste et producteur français pour façonner à la fois un son et une atmosphère : « Juste après l’annonce du premier confinement, Jî Drû et moi avons longuement échangé quant à notre place de troubadours, de passeurs d’émotions, de questionneurs du monde au moment où nous étions collectivement empêchés d’échanger. » De ce désir irrépressible de créer des connexions est né le morceau « Love Together », envoyé à des camarades musiciens issus de la scène jazz actuelle.

Une partie des invités de l’album. DR
Une partie des invités de l’album. DR

Chacun, confiné, a renvoyé son interprétation sonore. Diffusé sur les réseaux sociaux, le résultat a reçu un si bel accueil que Nkaké et Drû ont décidé de poursuivre l’aventure. « Le déclic pour moi, précise le second, est aussi venu de la lecture d’une interview d’Angela Davis, qui décrivait la capacité de l’art à prolonger la lutte… J’ai trouvé cela beau et vrai, et les cendres du vieux monde se sont envolées pour créer cette tribu. » Ici, on entend aussi bien du Sun Ra que du Miriam Makeba ou du Alice Coltrane – en particulier son sublime et légendaire « Journey in Satchidananda ». Des influences digérées et nourries, le temps de 13 pistes, de harpe, de contrebasse, de batterie, de harpe, de flûte, de trompette et de piano Fender Rhodes. Dixit Nkaké : « Tribe From The Ashes est une aventure où poésie, chanson, spiritual jazz, classique se croisent. Nous avons hâte de présenter cette musique particulière et sensible. » Et nous, hâte d’en découvrir la version live (ils seront en concert le 24 janvier au New Morning, à Paris), que l’on devine d’ores et déjà hypnotique.

Dans la même rubrique

Dans son autobiographie qui vient de paraître, Will, la star américaine raconte sa rencontre avec le prix Nobel de la paix à l'occasion d'un tournage en Afrique ainsi que sa découverte du continent.

Publié en novembre 2021

Le gynécologue congolais retrace le COMBAT DE SA VIE : mettre fin à l’utilisation du viol comme arme de guerre.

Publié en novembre 2021

Tarantino à Casa ? SEXE, DROGUE ET HEAVY METAL sont au programme d’un ovni dans la production marocaine, parfois bancal, mais qui a tout du film culte. Avec une actrice primée à Venise.

Publié en novembre 2021