Dossiers et Découvertes

Croissance, investissements, infrastructures, entrepreneuriat, inclusivité…Le pays renoue avec l’ambition et retrouve sa place de leader. Avec l’arrivée au pouvoir d’Alassane Dramane Ouattara en mai 2011 et après deux décennies de crises multiples, le pays retrouve le chemin de l’unité et de l’ambition. On ne mesure peut-être pas aujourd’hui les défis auxquels a dû faire face la Côte d’Ivoire début 2011. À cette époque, elle est exsangue, épuisée par une double décennie de crises.

Publié en

En huit ans, le chef d’État aura réalisé plus que ce qui a été accompli en un demi-siècle.Son leitmotiv ? Renaître en modernisant la vie politique, la pratique économique et l’approche diplomatique. Alors qu’il achèvera son second et dernier mandat début 2021, le président Issoufou Mahamadou met les bouchées doubles pour atteindre l’objectif qu’il s’était fixé : sortir son pays du carcan de la pauvreté et y créer les conditions de l’émergence. Quand Issoufou Mahamadou remporte, le 12 mars 2011, le second tour de l’élection présidentielle, son pays accumule les mauvaises nouvelles.

Publié en
PATRICK ROBERT. Le président Ismaïl Omar Guelleh à l’Université de Djibouti, en février 2018.

Hub commercial et logistique, plate-forme de services portuaires, ouverture sur les télécommunications et le numérique… L’économie nationale s’est transformée en quelques années. Pour accélérer plus encore, la priorité aujourd’hui est d’investir dans la formation, le social et l’inclusivité. Ouvrir les opportunités à tous les Djiboutiens.

Publié en
Alassane Ouattara et son épouse Dominique au premier congrès du RHDP au stade Félix-Houphouët- Boigny, le 26 janvier 2019. REUTERS/THIERRY GOUEGNON

Après la relance économique, le gouvernement veut faire face aux questions sociales. À la clé, la mobilisation d’un budget de 727 milliards de francs CFA pour répondre aux attentes. De 2012 à 2018, la Côte d’Ivoire a enregistré un taux de croissance économique annuel moyen de 8,6 %, contre 0,8 % de 2000 à 2010.

Publié en

Pour ce septième mandat, le président devra trouver les bonnes réponses aux inquiétudes de ses compatriotes, notamment pour ce qui est de la consolidation de la concorde nationale et de l’accélération de l’insertion des jeunes.

Publié en

C’est une priorité pour le président Alassane Ouattara et son équipe. Ils et elles représentent une bonne partie de la population du pays (environ 80 % des Ivoiriens ont moins de 35 ans). Ils et elles sont une force et une promesse pour l’avenir. Ils et elles incarnent aussi de fortes exigences pour la nation : éducation, formation, emploi, opportunités… Le travail est immense. Ils et elles représentent un enjeu politique dans les perspectives des futurs scrutins. Et puis, surtout, ce qui compte vraiment, ils et elles innovent, créent, bousculent les schémas, apportent des solutions.

Publié en

Si le calendrier politique et électoral occupe la classe politique, l’agenda économique reste une priorité pour le gouvernement. La Côte d’Ivoire, avec des taux de croissance élevés, s’impose comme une valeur sûre aux yeux des investisseurs internationaux. Le contexte est favorable à l’accélération des projets phares du second mandat présidentiel d’Alassane Ouattara. Autant de chantiers destinés à poser les éléments essentiels d’une nation moderne à l’horizon 2020.

Publié en

À quatre mois d’un scrutin présidentiel essentiel, premier bilan d’un mandat de progrès malgré une conjoncture exigeante.

Publié en

Malgré la faiblesse de ses ressources, le pays a su parier sur son positionnement stratégique pour se dessiner un vrai avenir.

Publié en

Le pays sort peu à peu d’un demi-siècle d’immobilisme. L’économie enfin dynamique est dopée par l’investissement. L’espoir renaît, même si le processus démocratique reste toujours aussi fragile et porteur de drames.

Publié en